GROS-REDERCHING

Rechercher

Aller au contenu

ETAT D'URGENCE

ETAT D’URGENCE - COMMUNICATION DE LA PREFECTURE DE LA MOSELLE

COMPTE -RENDU SUCCINT DE LA REUNION DES MAIRES DE MOSELLE
vendredi 20 novembre 2015



CONTEXTE
Mesures prises par le gouvernement de la République suite aux attentats terroristes de Paris et de Saint Denis vendredi 13 novembre qui ont fait 30 morts au moins (dont 2 mosellans) et des dizaines de blessés
Toutes les forces de securite, police, gendarmerie, dgsi, crs,douanes, paf, sdis, militaires sont en alerte..


L’ETAT D’URGENCE a été mis en place par un décret pris en Conseil des Ministres du 14 novembre durant 3 mois donc jusuq’ à fin février.

Ce qu’implique un ETAT D’URGENCE !

Accroissement des compétences du Préfet qui peut
Restriction de la liberté d’aller et venir, interdiction de la circulation, et/ou instauration de couvre-feu dans certains endroits
Interdiction de séjour de certains individus susceptibles de créer un trouble à l’ordre public
Réquisition des personnes et des moyens privés, si besoin.
Interdiction de certaines manifestations publiques, fermeture provisoire de certains lieux de réunion
Autorisation de perquisitions administratives sous contrôle d’un OPJ
Assignation à résidence de toute personne dont l’activité s’avère dangereuse pour la securite et l’ordre public.
Le PREFET de MOSELLE Monsieur Nacer MEDDAH , comme tous les Préfets de France est en contact permanent par visio-conference avec le Ministère de l’Intérieur pour mettre en place tres rapidement les mesures décidées.

NIVEAUX D’ALERTE

Les codes couleurs de “VIGIPIRATE” ont été abandonnés et remplacés par
un NIVEAU PERMANENT DE VIGILANCE pouvant être renforcé de manière ponctuelle.
un NIVEAU D’ALERTE ATTENTAT mis en place dès signalement par les services de renseignements de projet d’attentat terroriste.

En MOSELLE , cellule de crise à la Préfecture depuis le samedi 14 novembre.

renforcement des moyens de securite pour les manifestations, aucune n’est interdite, non plus les marchés de Noël (Metz) mais les patrouilles sont plus nombreuses et les fouilles et palpations peuvent être utilisées
monsieur le Prefet a rappelé la tolérance ZERO face à toute apologie des actes terroristes et du terrorisme en général

CONTROLES CONSIDERABLEMENT RENFORCES AUX POSTES FRONTIERES
Au délà des mesures “COP21”
Des opérations de contrôle fixes ou mobiles à la frontière sont entreprises en parfaite collaboration et en coordination étroite avec les autorites douanieres étrangeres (Allemagne, Luxembourg, et Belgique) et les autres services de l’état (gendarmerie, CRC, patrouilles ferroviaires mixtes…)

Le Préfet est conscient que ces mesures peuvent occasionner une gêne pour les travailleurs frontaliers et autres personnes se rendant à l’étranger, mais c’est le prix à payer pour tendre vers un maximum de securite.

INTERDICTION DES DEPLACEMENTS DE SUPPORTERS “VISITEURS” POUR LES COMPETITIONS SPORTIVES ( ex : football METZ-AUXERRE) )

Ce qui libère des forces de l’ordre habituellement consacrées à la tâche de surveillance de ces personnes et qui restent ainsi disponibles dans le cadre des mesures d’urgence.

Le Préfet sollicite les Maires afin qu’ils lui communiquent les manifestations publiques organisées dans leur commune jusqu’au 31 décembre 2015. Certaines, jugées sensibles et particulièrement exposées pourraient être interdites.
Dans tous les cas les organisateurs doivent tout mettre en oeuvre pour y renforcer la sécurité

Contrairement à certaines rumeurs, l’ALLEMAGNE n’a pas allégé ses mesures, mais au contraire renforcé ses effectifs.

DES OPERATIONS DE PERQUISITION SONT QUASI QUOTIDIENNES EN MOSELLE
en étroite relation avec le parquet , elles sont destinées à lever le doute dans certaines zones sensibles. Toute intervention est signalée au Procureur de la République, à qui est également remis un compte rendu de chaque opération menée à bien.
Plusieurs armes ainsi que des DISQUES DURS d’ordinateur et des smartphones ont été trouvés et saisis lors de ces actions

Des moyens importants, en hommes, en materiels sont mis en oeuvre pour assurer la protection de la population française partout sur le territoire.Il en este de même en Moselle.
La présence policière est décuplée dans certaines zones , notamment en région parisienne

Il est demandé à la population d’être vigilante, de ne pas céder à la délation mais de signaler tout individu qui manifestement est suspect d’attenter à l’ordre public.Cette vigilance doit aussi être réelle sur les lieux de travail, notamment en cas de changement de comportement de certaines personnes ( signes de radicalisation…)


Le recteur de Lorraine Monsieur GILLES PECOUT a annoncé les mesures prises au sein des établissements scolaires et des consignes qu’il a donné aux cadres de l’education, concrenant les déplacements limités du personnel enseignant et des enfants, ainsi que la suppression/ajournement de réunions (formation ou autre…)

Les responsables civils et militaires, comme le général Jean-Louis Paccagnini, commandant de zone Terre Nord-Est, l’avocat général de la Cour d’Appel de Metz Monsieur Jean-Yves GOUEFFON , le Directeur départemental de la Sécurité Publique Hervé NIEL , le Commissaire Pascal JACQUOT de la PAF , le Directeur Regional des Services de Douanes M. Christian LEBLANC, Monsieur MARCHADO Louis - Directeur Zonal Adjoint des CRS ont chacun expliqué les mesures prises par leur service respectif dans le cadre de l’ ETAT D’URGENCE.

20 novembre 2015
Marcel DEHLINGER
Maire adjoint



Bienvenue | Le village | Singling | Vie municipale | Vie pratique | Vie économique | Vie culturelle | Vie associative | Vie paroissiale | Vie scolaire | Nos Séniors | Emotion artistique | Règlementation | Agenda | Plan du site | SYCOPARC | SALLE MULTI FONCTIONS | TIME LINE | Webcam | Le livre des Familles | ETAT D'URGENCE | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu